seuls_120_SD

Seuls

Sorti le 8 février 2017

1h30

Fantastique

De David Moreau Avec Sofia Lesaffre, Stéphane Bak, Jean-Stan du Pac...

Distribué par media

Cimemas_Gaumont_Pathe_(les)_logoLeïla, 16 ans, se réveille en retard comme tous les matins. Sauf qu'aujourd'hui, il n'y a personne pour la presser. Où sont ses parents? Elle prend son vélo et traverse son quartier, vide. Tout le monde a disparu. Se pensant l'unique survivante d'une catastrophe inexpliquée, elle finit par croiser quatre autres jeunes: Dodji, Yvan, Camille et Terry. Ensemble, ils vont tenter de comprendre ce qui est arrivé, apprendre à survivre dans leur monde devenu hostile… Mais sont-ils vraiment seuls?

Seuls : Photo 

Seuls, c'est un film de SF français basé sur une série de BD. Mais Seuls n'est pas seulement le titre, c'est également comme cela que j'ai terminé la séance, les autres spectateurs ayant craqué suite à la médiocrité de ce "film".

Alors que l'affiche du film nous annonçait quelque chose qui serait tourné vers la survie de ce groupe de jeunes et que la bande-annonce avait confirmé, cela avec en plus l'impression qu'il y aurait de l'action, Seuls est en fait le plus gros canular sortis par StudioCanal, avec tellement de poudre aux yeux pour un résultat aussi mauvais qu'il n'y a que dans le cinéma français que l'on peut voir cela, c'est-à-dire, de prendre un succès et dans faire un massacre.

 Seuls : Photo

On ne pourrait même pas considérer que Seuls est un film pour adolescent comme pourrait l'être le Labyrinthe, Hunger Games ou autre Divergente, car la qualité de ce film est tellement inexistante que c'est un foutage de gueule toutes générations confondues.

Quand je dis que l'on se fout de la gueule du spectateur, ce n'est pas qu'un peu. Le scénario, cherchait le bien, il doit bien être quelque part, en tout cas quand ils ont tourné, il ne devait pas être sur le plateau.

Dans l'ensemble, même sans avoir lu la version papier, ce film n'offre aucune surprise, tout est prévisible, et tout est d'un niveau tellement bas que l'on se demande comment cela est possible. On réussit l'exploit de faire un film que l'on oublie en le regardant tellement l'on atteint un niveau de nullité absolue.

Les dialogues sont tellement fades, les personnages sont tellement caricaturaux et si mal écris que de nouveau, on ne comprend pas que cela ait pu être validé, et cela sans compter le cumul d'incohérences que l'on retrouvera partout dans le film.

 Seuls : Photo

Scénario inexistant, mais apparemment le réalisateur ne devait pas être présent non plus. Dans l'ensemble du film, l'image est dégueulasse. La réalisation est inexistante et en plus, on doit se payer une image totalement délavée donnant un résultat affreux. Maintenant, on comprend l'affiche du film tout en couleurs.

Et quand on cherche, on trouve toujours. Le montage aussi souffre, à moins que c'est un choix du réalisateur. Le film semble avoir été monté par un boucher qui ne sait pas faire de transition d'une scène à l'autre. Et si vous voulez vous payer une migraine carabinée ou une bonne crise d'épilepsie, vous remercierez celui qui a eu la bonne idée de faire une scène vers la fin du film qui n'a d'effet que de bombarder le spectateur de flashs lumineux blancs.

 Seuls : Photo Stéphane Bak

Et pour finir le tableau, car pas de réalisateur, pas de scénario, pas de monteur, il ne manquait plus qu'une interprétation tout aussi catastrophique. Le casting est solidaire, car ils jouent tous de façon très mauvaise. C'est affreusement sur-joué, mal joué et comme les personnages sont des caricatures sur pattes, cela n'aide absolument pas. Seul Kim Lockhart (Camille) arrive à faire moins pire que ses équipiers, mais c'est sans compter sur la mono expression de Stéphane Bak qui en fait des caisses inutilement, et ce n'est pas uniquement parce que le personnage est caricatural, c'est juste qu'il est incroyablement mauvais comme acteur.

 

Seuls mérite le doigt d'honneur d'or. Alors que la bande-annonce et l'affiche annonçait un film de SF efficace, avec de l'action, une histoire intéressante et tout ce que vous voulez, une fois devant l'écran, on est devant un spectacle qui atteint le vide intersidéral. Scénario inexistant, réalisation inexistante, montage fait avec les pieds, image horrible, acteurs incroyablement mauvais... il n'y a absolument rien à sauver de navet de SF français. Pourvu que la suite ne voie pas le jour.

0