nntq

Ghost In The Shell

Sorti le 29 mars 2017

1h47

Action, Science-Fiction

De Rupert Sanders Avec Scarlett Johansson, Pilou Asbæk, Takeshi Kitano...

Distribué par Paramount_1988_Communications

Cimemas_Gaumont_Pathe_(les)_logo3dDans un futur proche, le Major est unique en son genre: humaine sauvée d’un terrible accident, son corps aux capacités cybernétiques lui permet de lutter contre les plus dangereux criminels. Face à une menace d’un nouveau genre qui permet de pirater et de contrôler les esprits, le Major est la seule à pouvoir la combattre. Alors qu’elle s’apprête à affronter ce nouvel ennemi, elle découvre qu’on lui a menti : sa vie n’a pas été sauvée, on la lui a volée. Rien ne l’arrêtera pour comprendre son passé, trouver les responsables et les empêcher de recommencer avec d’autres.

Ghost In The Shell : Photo Scarlett Johansson

 

Cela faisait déjà pas mal d'année que l'on parlait de l'adaptation de Ghost In The Shell en live, et le projet est passé dans de nombreuses mains pour finalement atterrir dans celles de Rupert Sanders (Blanche-Neige et le chasseur).

On a déjà pu le constater que l'adaptation des mangas japonais par les studios américains, c'est casse-gueule assuré et confirmé, mais l'univers de Ghost In The Shell était encore bien plus casse-gueule que d'autres adaptations.

Ghost In The Shell : Photo

Dans son ensemble, l'univers de Ghost In The Shell est bien présent dans cette adaptation, mais avec certaines limites. On retrouve les personnages principaux, on retrouve quelques scènes des mangas, même les décors sont respectés dans leur ensemble. Mais il y a des limites qui pourraient déplaire à la base dure des fans de l'univers Ghost In The Shell.

On se retrouve finalement devant une adaptation assez light sur les bords. On retrouve bien l'univers, mais dans une version allégée, et surtout simplifiée où ne survivra que les grandes lignes.

Avec un scénario qui reste finalement convenu et dont la violence a été assez édulcorée à un strict minimum. Dans son ensemble, le scénario arrive tout de même à rester fidèle à l'œuvre originale et arrive tout de même à garder l'attention du spectateur, plus particulièrement sur la seconde partie où le Major recherche ses origines, mais l'on regrette que la dernière partie, et principalement le méchant soit aussi lisse et aussi facilement mis hors circuit contrairement aux mangas où le développement fait que le méchant est bien plus important, et plus, difficile à vaincre.

Ghost In The Shell : Photo

Mais si le scénario présente quelques faiblesses, visuellement le film est assez explosif. Les décors présents dans le film collent parfaitement à l'univers de Ghost In The Shell, et ceux-ci sont tellement développés et nombreux que l'on ne sait plus où regarder durant les différentes scènes. De plus, la 3D reste à la hauteur de ce que l'on peut attendre avec de tels décors à l'écran. Avec une profondeur assez impressionnante, la 3D arrive à se faire discrète mais efficace et l'on n'abuse pas des effets de ralentis et autres pour les sorties d'écrans.

Après l'oubliable Blanche-Neige et le chasseur, et sa carrière explosée par un scandale, Rupert Sanders se retrouve derrière la caméra de cette adaptation. On sent que le renfort des CGI a bien aidé le réalisateur, car dans l'ensemble, la réalisation reste assez convenue et n'arrive réellement qu'à son meilleur dans les scènes d'action.

Ghost In The Shell : Photo Scarlett Johansson

Peut-on dire du mal du casting et en particulier de Scarlett Johansson ? Honnêtement... non.

L'actrice donne réellement vie au personnage du Major. Une performance aussi bien au niveau expressif qu'au niveau physique, dans le sens où l'actrice assure à nouveau dans les scènes d'action. Et dans l'ensemble, le casting arrive à suivre et offre tout de même une bonne prestation, même si l'acteur derrière le méchant de l'histoire n'est vraiment pas convaincant.

 

Cette adaptation live et hollywoodienne de l'univers Ghost In The Shell est tout de même réussie malgré une certaine simplification de l'histoire et une édulcoration évidente. Malgré cela, l'essentiel est bien présent et cela reste tout de même efficace malgré un méchant très faible. Visuellement, le film donne de quoi vous exploser la rétine. Il y a tellement d'éléments et de détails que l'on ne sait plus trop où regarder. De plus, la 3D est réellement présente dans ce film et reste efficace tout en étant discrète, et cela, principalement sur la profondeur de l'image. Malgré un casting assez fort et parfois surprenant, c'est sans surprise que c'est Scarlett Johansson qui capte tous les regards en assurant une nouvelle fois sur son interprétation et sur sa capacité à assurer les scènes d'action. Malgré quelques défauts, qui pourraient faire grincer des temps les fans les plus durs, cette adaptation de Ghost In The Shell est tout de même réussie.

1111