pandora-french-webrip-2017

Pandora

Disponible depuis le 17 mars 2017

2h16

Drame

De Jong-woo Park Avec Nam-Gil Kim, Jin-yeong Jeong, Yeong-ae Kim...

Quand un séisme dévaste un village coréen ou une centrale nucléaire est en activité malgré sa vétusté, un homme risque sa vie pour sauver le pays du désastre annoncé.

Pandora Film Netflix

Même si au début de Pandora, on souligne que ce film est une fiction et que ce ne serait que pure coïncidence que les faits fassent penser à des faits réels, on ne peut pas s'empêcher de penser que ce film coréen à un sujet très proche des événements de Fukushima.

Pandora arrive à renouveler un petit peu le genre du film catastrophe, d'autant plus que ce n'est pas un simple film catastrophe, mais c'est également un cri d'alerte du cinéma sud-coréen envers le parc nucléaire en Corée, qui est le plus dense de la planète. Ce qui renouvelle surtout, c'est que contrairement à de nombreux films catastrophes, Pandora possède un scénario bien plus recherché et réfléchi qu'habituellement dans ce genre de film.

Mais cela ne l'empêche pas d'avoir des défauts.

Avec une durée annoncée de 2h16, il fallait se douter que même pour un film catastrophe, il y aurait quelques soucis de construction. La première partie du film servira principalement à mettre en place beaucoup de personnages. À la fois les personnages principaux, mais aussi beaucoup de personnages secondaires qui n'auront pas forcément un gros impact sur l'histoire générale de ce film.

La seconde partie, c'est la partie catastrophe. C'est également dans cette partie que l'on souligne également le parti-pris des politiciens qui trouvent toutes les excuses du monde pour se couvrir, ainsi que les intérêts et les comportements dangereux des sociétés qui préfèrent le profit à la sécurité. Dans cette seconde partie, on regrette que l'on fasse vraiment dans le sensationnel et surtout que l'on "exagère" un peu l'enchaînement des événements pour rendre plus dramatique la situation qui n'a déjà pas de quoi être joyeuse.

Et malheureusement, il y a une troisième partie avec une seconde manche pour la catastrophe en voulant en faire trop et c'est là que l'on dépasse les 1h30 et que le film se perd encore un peu plus et que l'on retombe dans ce que l'on retrouve dans les autres films catastrophes sauf que là où cela prend 10-15 minutes, ici cela prend 40 minutes pour le même résultat avec le côté larmoyant en plus.

Mais les faiblesses du scénario ne seront pas forcément les plus gros problèmes de ce film.

Pandora review - Korean disaster horror on Netflix

Alors que visuellement, le film reste assez beau et il y a un contraste d'image assez bien trouvé entre les moments avec les habitants (images plus colorées, plus naturelles) et les moments avec les secours (images plus sombres tirant sur le bleu et le gris), on ne comprend pas pourquoi il y a du soin porté à l'image alors que ce n'est pas le cas des CGI. Il y a tout de même quelques CGI d'utiliser dans ce film, on se doute qu'ils n'allaient pas faire sauter une centrale ou détruire une ville pour les besoins du film, mais les CGI piquent réellement aux yeux tellement ils sont mal incrustés et tellement ils sont moches et font totalement faux. Cela jure réellement avec l'image en arrière-plan.

Mais le pire sera le doublage français de ce film. C'est encore plus catastrophique que ce que l'on peut croire. Le doublage est horrible pour la simple raison qu'il n'y a presque aucune émotion dans ce doublage. On vous annonce de la même façon la mort d'un personnage, l'explosion de la centrale ou que l'on a oublié la sauce pour le plat. Il n'y a aucune différence, c'est absolument plat dans chaque cas. Et quand il y a de l'émotion de donnée, les doubleurs en font des caisses pour finalement pas grand-chose et cela tombe dans le ridicule le plus improbable.

 

On ne peut pas imaginer que Pandora ne fait pas référence à la catastrophe de Fukushima, même si l'on nous fait croire que c'est une pure coïncidence si les faits du film ressemblent à la réalité. Mais au début, Pandora est un film sud-coréen militant pour la sortie du nucléaire et qui essaie de montrer ce qui peut arriver en cas de catastrophe nucléaire. Malheureusement, le film se perd petit à petit dans des délires un peu trop poussés sur l'enchaînement de la situation et l'on repart petit à petit vers le film catastrophe plutôt basique. Sans oublier qu'au bout de 1h30 de visionnage, on nous en remet une nouvelle couche et là, le film tombe tout simplement dans le genre du nanar de la plupart des films catastrophes. On sent tout de même qu'il y a un soin et une recherche faîtes sur l'image, mais l'on aimerait que les CGI soient d'aussi bonnes qualités, car l'incrustation est vraiment mauvaise et la qualité pique réellement aux yeux. Mais ce qui restera le pire, c'est le doublage français qui n'offre rien, c'est soit totalement plat, soit l'on part totalement à l'extrême et la moindre phrase est exagérée.

11demi 

Netx