120x160_POWER_RANGERS_FINAL_POSTER_08-02_date_HD

Power Rangers (Saban's Power Rangers)

Sorti le 5 avril 2017

2h04

Action, Aventure, Science-Fiction

De Dean Israelite Avec Dacre Montgomery, RJ Cyler, Naomi Scott...

Distribué par MF

Cimemas_Gaumont_Pathe_(les)_logoDans une petite ville, cinq adolescents découvrent qu’ils ont des pouvoirs extraordinaires. Ils vont devoir apprendre à surmonter leurs peurs et à faire équipe pour devenir les Power Rangers : le destin les a choisis pour sauver le monde de la destruction orchestrée par une force extraterrestre surpuissante…

Power Rangers : Photo

La série ne m'ayant pas laissé un formidable souvenir, notamment vu la qualité de la réalisation, du jeu des acteurs, et tout le reste (oui, quand j'étais gosse, j'étais déjà râleur), je ne m'attendais vraiment pas à grand-chose de cette adaptation au cinéma.

Pourtant, ce film qui traite des origines des Power Rangers m'a laissé un bien meilleur souvenir que je ne l'aurai cru au départ.

Power Rangers : Photo Bryan Cranston

Le film se compose de deux parties, dont une première grosse, voir énorme partie de présentation. On revient réellement sur les origines des Power Rangers, de l'arrivée sur Terre jusqu'à la découverte du vaisseau.

Cette première partie met également en place les différents personnages avant qu'ils ne deviennent des Power Rangers ainsi que l'entraînement suivi avant d'obtenir leurs armures respectives. Cette première partie se prend réellement au sérieux et finalement, même si l'on peut s'ennuyer un peu sur certains passages, c'est la partie la plus intéressante du film et la mieux construite.

On en apprend beaucoup sur les personnages et sur l'univers Power Rangers. Le tout, avec quelques notes d'humour assez bien placées et une réelle progression dans l'histoire avec un scénario solide.

Power Rangers : Photo Elizabeth Banks

Mais c'est dans la seconde partie que cela part totalement en sucette, le moment où ils obtiennent leurs armures et que le grand combat va avoir lieu. D'un seul coup, on nous balance le Go Go Power Rangers, la musique, les Zords et tout ce que l'on peut et cela devient difficile de suivre réellement le film, car ça part vraiment dans le grand n'importe quoi. Les Power Rangers sérieux passent la ligne du Transformers du pauvre.

La seconde partie avec les combats aurait dû être la partie la plus jouissive du film, mais l'on se prend une grande vague de ridicule et l'on nous offre un résultat assez bâclé, avec un combat qui n'en est pas réellement un.

Un combat final en deux parties également. Une première, avec les Zords séparaient et l'on se retrouve devant un jeu de tir au pigeon, et la seconde partie avec un Mégazord qui torche le truc en deux minutes et l'on se retrouve avec une méga déception.

Power Rangers : Photo Becky G, Dacre Montgomery, Ludi Lin, Naomi Scott, RJ Cyler

Tout le long du film, on sent que l'on se retrouve devant un Power Rangers à la sauce Transformers. Même si la première partie est réussie, la seconde est bâclée pour la simple raison que Dean Israelite (derrière le mauvais Projet Almanac) n'est pas Michael Bay. On peut reconnaître quelque chose à Michael Bay, c'est que le réalisateur sait mettre en valeur et sait tourner les scènes d'action, ce qui n'est pas le cas de Dean Israelite qui a totalement loupé la seconde partie de son film.

Du côté du casting, il y a aussi bien du bon que du très très mauvais. Il y a tout de même une hésitation concernant Elizabeth Banks, car on ne sait pas si l'actrice en fait des caisses pour coller au personnage et à la série d'origine ou si tout simplement, elle ne fait que mal jouer dans ce film.

Power Rangers : Photo Naomi Scott

Dans l'ensemble, le casting est bon et finalement, il y a deux acteurs qui ressortent principalement de ce film : Dacre Montgomery et Naomi Scott. Dans le cas de Dacre Montgomery, qui incarne le Ranger Rouge, c'est assez inquiétant, car le chef d'équipe des Power Rangers n'a aucun charisme et n'a aucune présence à l'écran. En plus d'avoir un jeu très fade dans la totalité du film. Et dans le cas de Naomi Scott, c'est totalement l'inverse. L'actrice offre un jeu naturel et qui reste stable durant la totalité du film. De plus, elle a une réelle présence à l'écran de par son jeu et pas uniquement parce que son personnage est assez loufoque sur les bords comme pour RJ Cyler.

 

Cela paraissait être une blague au départ, et finalement Power Rangers a bien été adapté à l'écran. En allant le voir, sans en attendre grand-chose au départ, on ressort de la salle en se disant que cette adaptation est tout de même de bonne qualité. Principalement, dans la première partie qui revient sur les origines des personnages et cette partie est relativement sérieuse. C'est dans la seconde partie, avec le combat contre le monstre de Rita Repulsa, que le film part totalement dans le grand n'importe quoi. Le combat est finalement décevant et n'a rien d'impressionnant. L'impression d'être tombé dans le Transformers du pauvre. Sauf que contrairement à Michael Bay, Dean Israelite n'est pas en capacité de filmer une scène d'action efficacement. Dans le casting, on regrette que le chef d'équipe des Power Rangers soit aussi fade, sans présence et sans charisme. Laissant plus de place à Naomi Scott qui crève l'écran.

111demi