520233[1]

Life - Origine inconnue (Life)

Sorti le 19 avril 2017

1h44

Science-Fiction, Thriller

De Daniel Espinosa Avec Jake Gyllenhaal, Ryan Reynolds, Rebecca Ferguson...

Distribué par sony-pictures-logo

Cimemas_Gaumont_Pathe_(les)_logointerdiction-12-ansÀ bord de la Station Spatiale Internationale, les six membres d’équipage font l’une des plus importantes découvertes de l’histoire de l’humanité : la toute première preuve d’une vie extraterrestre sur Mars. Alors qu’ils approfondissent leurs recherches, leurs expériences vont avoir des conséquences inattendues, et la forme de vie révélée va s’avérer bien plus intelligente que ce qu’ils pensaient…

 Life - Origine Inconnue : Photo Daniel Espinosa, Jake Gyllenhaal, Rebecca Ferguson

Life - Origine inconnue avait été vendu comme un huit clos dans l'espace et comme étant un film d'horreur dans sa bande-annonce, ce ne sera clairement jamais un film d'horreur, mais tout simplement un thriller spatial.

Comment on a fait Life ? Vous prenez les premières minutes de la Mutante 2 et vous étirez en rajoutant quelques éléments tout droits sortis d'Alien.

S'il y a bien quelque chose qui saute aux yeux durant la séance, c'est que le scénario de Life est finalement très mou, et très répétitif. Très mou dans le sens que l'on atteint presque la moitié du film pour que la petite bébête finisse par sortir les "griffes". Et après, cela devient répétitif dans le sens où on alterne une scène avec la créature se débarrassant d'un membre de l'équipage, suivit du montage d'un plan par l'équipage, puis de retour la créature, puis revient le plan de l'équipage... et cela jusqu'au dernière minute du film avec une fin que l'on pourrait considérer comme ouverte. Mais le plus gênant avec cette fin, c'est que l'on essaye de semer le spectateur sur les derniers événements du film, mais au final, c'est la fin la plus prévisible qui ressortira.

Life - Origine Inconnue : Photo Rebecca Ferguson

En dehors de l'intelligence de la créature et surtout de son côté sadique, l'ensemble du scénario manque d'originalité et l'on ne dépasse pas le niveau d'une série B potable. La lenteur et la faiblesse du scénario fait qu'il est assez difficile d'accrocher réellement à l'ensemble du film, car ce ne sera que les passages de la créature qui resteront en mémoire.

De plus, le film se retrouve avec une interdiction aux moins de 12 ans, et cela n'est absolument pas compréhensible.

Et la créature n'est pas de très bonne qualité. De nouveau, on a l'impression qu'ils ont repris ce que l'on a pu voir dans d'autres films de SF et qu'ils n'ont fait que de légères modifications. De plus, par moment, on a l'impression que l'articulation de la créature est un peu loupée avec quelques saccades pour cette créature tentaculaire.

Life - Origine Inconnue : Photo Rebecca Ferguson

Si Daniel Espinosa réussit à rendre l'atmosphère de ce huit clos assez angoissante, force est de constater que soit c'est un super réalisateur de film de SF, soit c'est tout comme le scénario, on se retrouve devant une copie d'Alien. Et au vu de la filmographie du réalisateur, ce serait plutôt la seconde possibilité qui entre en jeu, car on retrouve exactement les mêmes plans avec la créature que dans l'Alien de Ridley Scott.

Du côté du casting, on pourra constater que c'est les acteurs les plus talentueux qui se font tuer les premiers, et que l'on terminera le film avec les plus mauvais acteurs du casting.

 

La bande-annonce de Life - Origine inconnue nous vendait un film d'horreur dans la lignée d'un Alien, mais ce film ne sera finalement qu'un huit clos spatial, qu'un thriller spatial. Le scénario de ce film n'innove pas vu que l'on prend un peu de tout dans l'univers cinématographique de la SF et que l'on mélange le tout assez maladroitement. Seule l'intelligence et le sadisme de la créature est réellement inventif et le reste du scénario ne fait qu'alterner phase avec la créature et phase avec l'équipage jusqu'à la fin du film, qui est ouverte et qui manque également d'imagination, car elle était largement prévisible. Daniel Espinosa arrive à faire ressentir l'atmosphère angoissante, mais sa réalisation semble être réellement copiée sur celle de Ridley Scott sur le premier Alien. On regrette également que le meilleur du casting disparaisse en premier et que l'on termine avec les acteurs les plus fades de l'équipage.

11demi