273093[1]

Transformers The Last Knight

Sorti le 28 juin 2017

2h29

Action, Science-Fiction

De Michael Bay Avec Mark Wahlberg, Laura Haddock, Anthony Hopkins...

Distribué par Paramount_1988_Communications

Cimemas_Gaumont_Pathe_(les)_logo3dThe Last Knight fait voler en éclats les mythes essentiels de la franchise Transformers, et redéfinit ce que signifie être un héros. Humains et Transformers sont en guerre. Optimus Prime n’est plus là… La clé de notre salut est enfouie dans les secrets du passé, dans l’histoire cachée des Transformers sur Terre. Sauver notre monde sera la mission d’une alliance inattendue : Cade Yeager, Bumblebee, un Lord anglais et un professeur d’Oxford. Il arrive un moment, dans la vie de chacun, où l’on se doit de faire la différence. Dans Transformers: The Last Knight, les victimes deviendront les héros. Les héros deviendront les méchants. Un seul monde survivra : le leur… ou le nôtre.

Transformers: The Last Knight : Photo

Alors que j'avais adoré les deux premiers volets de la franchise (c'était encore l'époque où Michael Bay faisait les films par plaisir), le troisième volet m'avait un peu refroidi surtout avec sa fin un peu bordélique sur les bords. Et le quatrième volet de la saga avait fini par m'achever tellement c'était mauvais (cela n'a sûrement rien à voir avec le fait que Michael Bay a fait le 3 et le 4 pas par plaisir, mais par choix financier afin que les studios acceptent de financer et distribuer ses films plus personnels qu'étaient No Pain No Gain et 13 Hours).

Et ce cinquième volet est : une réussite sur toute la ligne, j'ai adoré, on est vraiment à la hauteur du premier volet... je me fous de votre tronche, c'était la pire daube de la saga Transformers et le fait que le film a fait le pire démarrage de la franchise aux USA me réconforte un peu, mais de nouveau, c'est la Chine, très friante de cette saga qui va sauver cette catastrophe ambulante.

Transformers: The Last Knight : Photo Josh Duhamel

En tout cas, il fallait être fort pour faire pire que le précédent, c'était difficile, mais le pari a tout de même était relevé.

Niveau scénario, on a pris un morceau du 3, un morceau du 4 et on refait exactement la même chose en pire, sans oublier d'ajouter quelques éléments mal amenés pour raccrocher ce volet à la première trilogie. Transformers The Last Knight, c'est un peu un énorme doigt fait aux fans des premiers volets, car ce film arrive à faire des clins d'œils à la première trilogie pour se raccrocher à la saga tout en se foutant totalement de la cohérence dans la saga. Même entre ce film et le précédent, la cohérence est absente et si l'on veut pousser plus loin, ce film est même incohérent avec lui-même.

Le film se permet de réécrire une partie de l'histoire de la saga et arrive à se contredire avec les 4 précédents films tout en réussissant à se contredire avec lui-même, c'est tout de même un exploit à saluer. Et pourtant, le scénario de ce film arrive à tenir sur un timbre.

Transformers: The Last Knight : Photo

Un film qui se divise en deux parties avec une très longue de déjà vu pour la mise en place, et une seconde partie de bordel général pour les 45 minutes restantes où l'on arrive même plus à suivre ce qui se passe tellement c'est du grand n'importe quoi et qui a dû faire chauffer les mains des graphistes.

Durant le tournage du film, on nous avait vendus que la gamine serait l'héroïne de ce film. C'était sans compter sur le développement inexistant du personnage (de tous les personnages d'ailleurs) et le fait que le personnage ne sert absolument à rien dans ce film. Ce film a absolument tous les défauts qui peuvent exister. On peut continuer longtemps comme cela, en parlant de la longueur pas possible de ce film, des scènes qui ne servent à rien, de la tendance à vouloir tirer à mort sur la corde sensible sans raison...

Transformers: The Last Knight : Photo

Visuellement, les décors et les Transformers sont très beaux (si l'on peut dire cela comme ça). Ils sont très réalistes et les décors sont très détaillés et surtout très soignés. Mais avec un si bon point, comment peut-on gâcher visuellement le film ?? Tout simplement en changeant le format de l'image d'une scène à l'autre et parfois même plusieurs fois dans la même scène. Et cela est simplement dû au fait que le film n'arrête pas de changer entre le format cinéma habituel et le format IMAX. Cela ne fait qu'être gonflant, et cela, dès les premières minutes du film.

Le film a été tourné avec des caméras IMAX 3D, et pourtant, on aurait pu espérer une 3D efficace, car ce n'est absolument pas le cas. C'est tellement le foutoir à l'écran que la plupart du temps, la 3D ne sert absolument à rien et quand on espère profiter de la profondeur des décors, c'est affreux, car la profondeur de l'image est absolument mal gérée.

Et que dire de la réalisation et surtout des choix artistiques fait par Michael Bay. C'est à l'image du film, un gros merdier, un grand n'importe quoi. Au départ, on se dit que le film a été monté par un boucher, mais en fait non, c'est le choix du réalisateur d'enchaîner les scènes et les changements de plans très rapidement en permanence avec des scènes tellement mal coupées que le résultat est digne d'un amateur.

Que reste-t-il dans ce film ? Absolument rien, car mauvaise décision artistique et mauvaise direction des acteurs en prime. Sans compter sur le développement inexistant des personnages, le casting s'en sort très mal vu le peu qui a leur a été fourni. C'est tout de même un exploit de se planter à ce point.

 

Transfomers : The Last Knight arrive à repoussé les limites, et arrive surtout à faire pire que le précédent film, le tout en cumulant tous les défauts qui puissent exister. Scénario sur un timbre, et qui arrive à être totalement incohérent dans la saga, avec les précédents film et avec lui-même. Développement des personnages absolument inexistant avec une direction des acteurs totalement inexistante. Visuellement énervant, car la profondeur de l'image est mal gérée, plus le changement de format de l'image en permanence et le montage chaotique (qui est le choix artistique de Michael Bay) font que ce film est visuellement horrible.

demi